Rallye, course, organisation : le Français Hubert Auriol est une véritable légende. Premier coureur à remporter le Dakar dans les deux catégories auto et moto, il a gagné trois fois le trophée. Il rejoint ensuite l’organisation du rallye dont il assurera la direction pendant neuf ans. Instigateur de l’Africa Eco Race, il participe actuellement à l’organisation du China Grand Rally. Il est désormais ambassadeur de la course 80 Day Race.

 

La course 80 Day Race lui rappelle les premières années du Rallye Dakar. “À l’époque, nous ne connaissions pas grand-chose à la course tout terrain, nous étions des pionniers. Tout le monde disait qu’on était fou parce que personne ne savait ce que c’était. C’est devenu un événement énorme. Je pense que la course 80 Day Race va suivre la même route : c’est une nouvelle aventure, une nouvelle façon de penser, mais l’esprit reste le même. C’est le moment idéal pour lancer un raid d’un nouveau genre : faire le tour du monde sans utiliser de moteur classique. Le concept m’a tout de suite intrigué, j’ai su immédiatement que je devais soutenir la course 80 Day Race.”

 

Selon lui, la course 80 Day Race pourrait s’avérer précieuse pour l’industrie automobile. “Cette course pose un défi technique : celui de concevoir un nouveau véhicule pour faire le tour du monde. Aujourd’hui, rien de plus facile si on prend la voiture ou l’avion. Mais comment faire autrement ? Si le défi est relevé dans une course autour du monde, on en verra l’application concrète dans nos villes dix ans plus tard. C’est un défi formidable pour l’industrie automobile, car nous devons montrer que c’est possible.”